Afrique du Sud

Organisations noires

► African National Congress (ANC)
► Azanian People’s Liberation Army (APLA) (Poqo)
Inkhata Freedom Party (IFP)
Pan-Africanist Congress (PAC)
► Umkhonto we Sizwe (MK)

Organisations blanches

Armée du people (Volksleêr)
Armée Républicaine Boer (Boer Republican Army — BRA)(1)
Commando Boer (Boere Kommando)
Commando Boer de Pretoria (Pretoria Boere Kommando)
Fondation pour la Survie et la Liberté (Foundation for Survival and Freedom)
Front Populaire Afrikaner (Afrikaner Volksfront — AVF)
► Ku Klux Klan
► Loups Blancs (White Wolves)
Mouvement de Libération Blanc (Blanke Bevrydingsbeweging — BBB)
► 
Mouvement de Résistance Afrikaner (Afrikaner Weerstandsbeweging—AWB)
Mouvement de Résistance Boer (Boereweerstandsbeweging — BWB) Mouvement
Monarchiste Afrikaner (Afrikaner Monarchist Movement) Ordre du Peuple Boer (Orde Boerevolk)
Sécurité Blanche (Blanke Veiligheid)

Depuis l’accession au pouvoir de Nelson Mandela, les activités terroristes de l’ANC ont officiellement cessé. Une partie des combattants de l’Umkhonto we Sizwe a été intégrée dans les forces armées. En revanche, certains groupes noirs sont restés actifs, principalement comme instrument de luttes intestines. Par ailleurs, le terrorisme blanc s’est développé de manière importante.

Mouvements islamistes

Nouvellement apparu, l’extrémisme islamique, s’est développé de manière exponentielle en Afrique du sud, combinant son action avec la lutte contre l’apartheid. Ainsi, l’organisation « al-Da’wah » est représentée au conseil exécutif de l’ANC. L’APLA recrute de plus en plus de jeunes musulmans dans ses rangs. Parmi les autres mouvements islamistes en Afrique du Sud, mais qui ne sont pas terroristes, mentionnons : al-Djihad, al-Da ‘wah Foundation of South Africa, Foundation for Islamic Tarbiza, Hizbollah South Africa, Lebanon Alert Action Group, Muslim Alert Network.

► People Against Drugs and Violence (PADAV)
► People Against Gangsterism And Drugs (PAGAD)
► Qibla

(1)La BRA est un groupe radical blanc qui a revendiqué l’attentat à la bombe contre un pylône électrique le 10 décembre 1993 et contre la ligne de chemin de fer de Soweto le 24 décembre. (Rota Report, Menlo Park (South Africa), Janvier 1994)