Alliance Nationale de la Résistance (ANR)

(Tchad) L’Alliance Nationale de la Résistance (ANR), est l’un des plus anciens mouvements politico-militaires tchadiens. Elle a été créée en 1994/95 par le ► Mahamat Garfa, qui rejoint le camp gouvernemental en 2003, après la signature des Accords de Libreville entre l’ANR et le gouvernement. ► Mahamat Abbo Sileck refuse les accords de Libreville et prend la tête de l’ANR en 2003 puis se réfugie en France.

En octobre 2005, le commandant militaire de l’ANR, Mahamat Nour Abdelkrim, fait défection et crée le ► Rassemblement pour la Démocratie et les Libertés (RDL) avec une partie des combattants de l’ANR. Le nouveau chef d’état-major de l’ANR est Nouh Hisseine Haroun (2005).

L’ANR ne s’est pas associée au ► Front Uni pour le Changement (FUC) qu’elle considère comme un groupe rival. Lors de l’offensive d’avril 2006 déclenchée par le FUC, l’ANR a déclenché sa propre opération désignée « Printemps », dont le concept et l’envergure n’a jamais été dévoilée, mais qui semble s’apparenter à une opération d’ « agitation et propagande » dans la région du Guera et du Salamat.