Ansar al-Qaïda (Irak/Iran)

(Irak/Iran) (Partisans d’Al-Qaïda) Mouvement radical sunnite dont la zone opérationnelle est à cheval sur la frontière irano-irakienne. En Irak, le mouvement était implanté dans la région d’Halabdja, et a déplacé son centre de gravité en Iran depuis l’intervention américaine en Irak.

Il compterait quelque 700 militants, parmi lesquels entre 50 et 150 combattants étrangers en provenance d’Algérie, d’Arabie Saoudite, d’Iran, de Jordanie, de Palestine, de Turquie et du Yémen. En mars 2003, une opération de l’armée américaine contre un bureau de l’Ansar al-Qaïda à Biyarash (Irak) a révélé l’existence de militants vivants aux Etats-Unis. Le mouvement n’avait pas de liens avec le régime de Saddam Hussein.

L’essentiel de leur soutien logistique semble provenir d’Iran. Initialement dirigé par ► Abou Abdul Rahman al-Shami — tué lors d’un combat contre des unités kurdes — il serait dirigé par ► Ayyoub al-Afghani  (alias Abou Yasser), ► Abdullah Shafeye (alias Abou Darda) et ► Sadoun Abdul Latif (alias Abou Wael), tous trois réfugiés — puis arrêtés — en Iran.(1)

(1)AP (31.03.2003)