Armée de Libération du Peuple Turc (THKO)

(Turquie) (Türkiye Halk Kurtulus Ordusu) Organisation terroriste d’extrême gauche créée le 22 décembre 1970 par Deniz Gezmis(1), Yousouf Aslan et Huseyin lnan, membres du ► Devrimci Gençlik. Le groupe commet son premier attentat le 28 décembre 1970, contre un poste de police. Le 4 mars 1971, le THKO enlève quatre soldats américains. Les trois chefs historiques du groupe sont arrêtés au début 1971 et exécutés le 6 mai 1972.

Le THKO est influencé par la doctrine révolutionnaire albanaise d’Enver Hoxha et par le modèle révolutionnaire cubain et l’application de la « Révolution Démocratique Nationale »(2) qui doit unir l’armée et le peuple pour déboucher sur une guerre populaire et la prise du pouvoir. Il opère régulièrement avec le ► Türkiye Halk Kurtulus Partisi ve Cephesi (THKP-C).

La plupart des militants du THKO sont relâchés lors la grande amnistie de 1974 et participent à la formation de nouveaux mouvements, comme le ► Türkiye Kurdistan Demokrat Partisi (TKDP), ► Türkiye Komünist Emek Partisi / Leninist (TKEP/Leninist), Türkiye Komünist Emek Partisi (TKEP), TIKP, TKIP et EKIM.

Le THKO donne naissance au groupe « Halkin Kurtulusu » (Libération du Peuple), qui donnera le TDKP (Parti Communiste Révolutionnaire de Turquie), créé le 2 février 1980. Le TDKP n’est pas à proprement parler un mouvement terroriste, mais de « propagande armée », et ne s’est pas engagée dans une vraie lutte armée et de guérilla. Le repli révolutionnaire du TDKP dans les années 90 s’est d’ailleurs traduit par la continuation de la lutte de manière légale sous le nom du Parti du travail (Emek Partisi), dès 1996, et par la critique des groupes usant de la violence. Certaines factions se détachent du TDKP, comme l’Ekim (Octobre), en octobre 1988, qui deviendra le Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP) en novembre 1998.