Bataillon Islamique de Diversion de Martyrs RIYAD AS-SALIKHINE (BIDMRS)

Autres appellations:
Groupe d’Opérations Spéciales « Riyad us-Salikhine »
Bataillon Riyadus-Salikhine de Reconnaissance et de Sabotage
Groupe de Reconnaissance et de Sabotage des Martyrs de Riyadh al-Salihin
Firqat al-Takhrib wa al-Istitla al-Askariyah il Shuhada Riyadh al-Salihin

(Russie / Tchétchénie / Daghestan) Groupe nationaliste islamiste radical, dirigé jusqu’à sa mort, le 10 juillet 2006, par ► Chamil Bassaïev, ex-chef de la ► Brigade Internationale Islamique de Maintien de la Paix (BIIMP). Le BIDMRS cherche à restaurer l’État islamique du XIXe siècle au Nord du Caucase. Il est responsable de la vague d’attentats qui a secoué la Russie entre août et septembre 1999, qui a fait 293 morts et relancé la guerre en Tchétchénie.

Le 20 novembre 2002, Chamil Bassaïev a averti l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, l’Union Européenne et l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), qu’elles étaient dès lors considérées comme des objectifs potentiels du groupe :

« Nous nous adressons à vous afin que vous ne puissiez pas dire dans le futur que vous n’avez pas été avertis des événements inévitables… Votre position est peu critique, basée sur une politique du double standard et clairement en faveur de la Russie… Toute installation militaire, industrielle ou stratégique sur le territoire russe, qui qu’en soit sont propriétaire, sera une cible militaire légitime pour nous. »

Structure du Bataillon «Riyad as-Salikhine » au Daghestan (2007)

Le mouvement est étroitement lié au ► Régiment Islamique à Usages Spéciaux et à la ► Brigade Internationale Islamique de Maintien de la Paix (BIIMP) et ont tous été ajoutés à la liste américaine des mouvements terroristes le 28 février 2003(1).

Les contacts entre le BIDMRS et des mouvements djihadistes internationaux ont été établis dans le cadre de cette « troïka » de mouvements qui coopèrent étroitement. Al-Khattab, chef de la BIIMP, avait rencontré Oussama ben Laden en 1987 comme Moudjahidin dans la lutte contre les Soviétiques. Il rencontrera plus tard le Dr ► Aïman al-Zawahiri, idéologue d’Al-Qaïda. Plus tard, entre 1989 et 1994, les deux hommes se rencontrent à nouveau dans le cadre de la formation des militants tchétchènes. Chamil Bassaïev rencontre al-Khattab en 1994 à Khost et dans divers camps d’entraînement en Afghanistan.

(1)L’Executive Order (décret présidentiel) 13224 du 23 septembre 2001, signé par le Président George W. Bush, a pour objectif le gel des avoirs d’individus et d’organisations politiques ou commerciales soupçonnées d’entretenir des liens avec le terrorisme international, dont Al-Qaïda. La liste des individus et organisations concernées est constamment remise à jour. En fait, le gouvernement russe avait demandé l’inclusion de ce mouvement tchétchène dans la liste américaine depuis plus d’un an, se heurtant à un refus américain, qui pouvait alors condamner la politique russe en Tchétchénie. Ce n’est que lors des discussions au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur une intervention américaine en Irak, que les Etats-Unis ont accepté cette inclusion.