British National Party (BNP)

(Grande-Bretagne) (Parti National Britannique) Parti d’extrême-droite raciste formé en 1982. Il a rapidement évolué et supplanté les autres partis d’extrême-droite britanniques, parmi lesquels les restes du Mouvement Britannique.

Le BNP a bâti sa renommée sur les violences de rue. Sa campagne des « Droits pour les Blancs » en 1990 à Londres a mis en évidence l’implantation du mouvement dans l’Est de Londres. En août 1991, le BNP est l’instigateur des émeutes raciales de Bermondsey qui opposent un millier d’émeutiers. Répercuté dans la presse, l’événement permet au BNP de recruter de nouveaux membres provenant d’autres mouvements d’extrême-droite.

L’activité du BNP, probablement également stimulée par la politique du gouvernement à l’égard des réfugiés, fait des émules et les attaques racistes se multiplient dans les quartiers où le BNP est présent. Entre 1991 et 1993, quatre jeunes noirs sont tués à Londres.

En 1992, le succès du BNP provoque la création d’un nouveau mouvement d’extrême-droite, dans le quartier de Bermondsey à Londres, le ► Combat 18 (C18) qui tire son nom de la première et de la huitième lettre de l’alphabet — AH, les initiales d’Adolf Hitler. Il se manifeste rapidement par des actions violentes comme des émeutes ou la projection de cocktails Molotov contre des commerces d’extrême-gauche. Mais, le succès électoral du BNP à Londres l’oblige à se distancer du C18 et provoque une lutte d’influence entre les deux groupes.

Les liens entre le BNP et l’extrême-droite occidentale sont étroits. Ainsi, en novembre 1995, William Pierce, chef de l’Alliance Nationale américaine et maître à penser de l’extrême-droite américaine’ est invité à s’exprimer lors de l’assemblée annuelle du BNP.