Cinque « C »

(Italie) (Cellule contre il Capitale, le Carceri, i Carcerieri et le loro Celle) Groupuscule terroriste anarchiste italien apparu en 2002. Comme son nom l’indique il prône l’ « action armée en faveur des prisonniers de toutes les prisons ». Basé en Italie, son combat est principalement orienté contre le système d’incarcération de haute sécurité FIES (Ficheros Internos de Especial Seguimento) en Espagne . Il vise notamment l’abolition du régime de détention spéciale, la libération des malades en phase terminale, la suppression de la dispersion des détenus et la liberté pour les détenus ayant effectué plus de 20 ans de prison. Il est vraisemblablement lié au groupe anarchiste « Nucleo Storico degli Anarco­Insurrezionalisti », dont le procès en appel de militants s’était ouvert au même moment à Rome. Certains de ses militants sont également incarcérés en Espagne, dont Giovanni Barcia et Claudio Lavazza, qui avaient tué deux policiers en 1996 lors d’une attaque à main armée.

Il pratique des attentats au colis piégé. Il a adressé ses colis à la rédaction du journal « El Pais » de Barcelone, Le 16 décembre 2002, il a adressé des colis piégés au siège de la RAI, la chaîne de télévision italienne, et aux bureaux de la compagnie aérienne espagnole Iberia à l’aéroport de Fiumicino (Rome) et à l’aéroport de Malpensa (Milan). Un colis piégé a également été adressé au champion de course à moto Valentino Rossi. Dans chaque attentat, les 100 grammes d’explosifs étaient cachés dans le livre «La vie quotidienne des premiers chrétiens » de Hammond évidé.

Corrélats : ► Brigadas de la Cólera, engins explosifs