Darul Islam (DI)

Autre orthographe : Dar ul-Islam

(Indonésie) (Foyer de l’Islam) Dans le contexte de la lutte contre la colonisation hollandaise, à la fin des années 40, est apparu le Darul Islam (DI), un mouvement visant à instaurer un Etat Islamique d’Indonésie (Negara Islam Indonesia — NII) et plus largement un califat islamique qui comprendrait l’Indonésie, Singapour, Brunei, le sud du Cambodge et de la Thaïlande, ainsi que le sud des Philippines (Daulah lslamiah Raya), qui fait l’objet d’une féroce répression par le gouvernement Suharto. Au début des années 90, il est dirigé par Ajengan Masduki, Abdul Halim (alias Abdullah Sungkar) et Abdus Somad (alias Abu Bakar Baasyir), qui créera le ► Jemaah Islamiyah et en deviendra le chef.

Le Darul Islam constitue l’épine dorsale de la rébellion islamique en Indonésie et joue un rôle central dans les rebellions en Aceh, en Sulawesi méridional et en Java occidental.

Avec quelque 18 millions de sympathisants et compte 14 factions différentes, dont trois seraient liées à la mouvance Al-Qaïda(1) revendiquées, il constitue le plus important mouvement islamiste en Indonésie.

En novembre 2001, selon certaines informations non-confirmées, 200 de ses militants se seraient inscrits pour aller combattre les forces d’intervention américaines en Afghanistan en 2001.

(1)Interview du porte-parole du Darul Islam, Al-Chaidar à la chaîne de télévision Metro TV (17.11.2001)