Etat Islamique en Irak (EII)

Lire également ► Etat Islamique (EI)

Autres appellations :
► Al-Qaïda en Irak

Etat Islamique d'Irak(Irak) Organisation qui regroupe des mouvements islamistes sunnites radicaux, que l’on appelle également « Al-Qaïda en Irak » et que l’on associe généralement — à tort — à l’organisation d’Oussama ben Laden. L’Etat Islamique d’Irak dont la création a été annoncée le 15 octobre 2006 s’étend sur Baghdad, les provinces d’Anbar, de Diyala, de Kirkuk, de Salahedddin, de Nineveh et sur des parties de Babel et Wasit

Son Emir est Cheikh Abou Abdullah Rachid Al-Bagdadi (“Abou Omar al-Baghdadi”) et il se compose des groupes suivants :

Dès octobre 2006, un Conseil Consultatif (Majlis ash-Shura) dirigé par Al-Bagdadi est établit, qui est composé de trois représentants par groupe militant, d’un représentant de chaque grande famille (clan) ou tribu présente sur le territoire de l’Emirat.

Etat Islamique d'Irak_Extension de l'Etat Islamique d'Irak

Le 19 avril 2007, l’Etat Islamique d’Irak a annoncé la formation d’un cabinet placé sous la conduite de l’émir national Abou Omar al-Bagdadi

  • Sheikh Abou Abdoul Rahman al-Falahi, Premier ministre de l’émir des Croyants ;
  • Sheikh Abou Hamza al-Muhajir, ministre de la Guerre;(4)
  • Professeur Sheikh Abu Uthman al-Tamimi, ministre des Affaires de la Charia ;
  • Professeur Abou Bakr al-Jabouri, ministre des relations publiques ;
  • Professeur Abou Abdoul Jabar al-Janabi, ministre de la Sécurité ;
  • Sheikh Khalid Abdul Fatah Da’ud Mahmud al-Mashadani (alias Abou Shahid), ministre de l’Information;(5)
  • Professeur Abou Khadr al-Eissawi, ministre des Martyrs et des Prisonniers ;
  • Ingénieur Abou Ahmed al-Janabi, ministre du pétrole;
  • Professeur Moustafa al-A’araji, ministre de l’Agriculture et de la Pêche;
  • Professeur dr. Abou Abdullah al-Zabadi, ministre de la Santé.

Selon certaines sources, la structure de l’Etat Islamique d’Irak exposée ci-dessus est destinée à tromper les forces occupantes et de sécurité irakiennes. Abou Abdallah al-Rachid al-Bagdadi serait un personnage fictif, joué par un acteur du nom d’Abou Abdullah al-Naïma. Le chef réel serait Abou Ayyoub al-Masri, un égyptien, chef présumé des forces djihadistes en Irak. Après la mort d’Abou Omar al-Baghdadi le 18 avril 2010, lors d’un raid aérien américain au sud-est de Tikrit, l’Etat Islamique en Irak est repris par Abou Bakr al-Baghdadi.

(1)Phalanges responsables de plusieurs attentats dans le secteur de Bassorah : élimination d’un journaliste irakien (09.02.2005), attentat à la roquette contre les forces britanniques (26.02.2005), embuscade contre une patrouille de police irakienne (21.03.2005), attentat à la bombe contre l’armée britannique (13.04.2005).
(2)Le FNLI proclame l’Année des Partisans de la Sunna comme l’un de ses membres. Toutefois, dans un communiqué publié le 22 mars 2004 sur le site du Global Islamie Media Center, l’Ansar dément faire partie du Front, dont les objectifs sont contraires à ceux de l’Islam, selon lui.
(3)Cette Saraya a retenu en otages les deux ingénieurs allemands René Bràunlich et Thomas Nitzschke du 24 janvier au 3 mai 2006.
(4)II sera suivi de Ahmed Turki Abbas, qui sera capturé le 27 décembre 2007 par les forces de sécurité irakiennes. (Reuters, 27.12.2007)
(5)Il est capturé le 4 juillet 2007 par des Forces Spéciales américaines. Il révélera plus tard que la structure de l’Etat Islamique d’Irak annoncée en avril 2007 est délibérément fausse.