Free Wales Army (FWA)

Autres appellations :
Byddin Rhyddin Cymru Y Gweriniaethwyr

Free Wales Army (FWA)(Grande-Bretagne) (Armée du Pays de Galles Libre) Mouvement autonomiste du pays de Galles créé en février 1963 et dirigé par William Edward Julian Cayo-Evans(1). La FWA débute sa campagne de recrutement en 1963. La FWA se manifeste par quelques attentats à la bombe, comme celui du 10 février 1965 à Tryweryn Dam, contre un transformateur électrique.

Quelques attentats à la bombe sont tentés sont commis, qui provoquent souvent la mort de leurs auteurs. En 1968, dans une volonté de réorienter sa stratégie l’ ► Irish Republican Army (IRA) vend une partie de ses armes à la FWA. En 1969, la popularité du mouvement atteint son sommet avec l’investiture du prince de Galles. La publication de photos montrant ses militants à l’entraînement aux armes et quelques manifestations violentes conduit à l’arrestation de ses principaux chefs, qui sont condamnés à treize mois de prison.

Free Wales Army (FWA)_Zones operationnelles de la FWA (2004)

La FWA ne survit pas à cette vague d’arrestations. Son combat sera repris par le mouvement Meibion Glyndwr (Fils de Glyndwr), dont les principaux chefs seront arrêtés durant les années 80. Entre 1979 et 1994, ce mouvement se rend coupable d’environ 300 incendies de maisons appartenant à des Anglais. En 1989, le mouvement déclare tous les « immigrés blancs » comme cible potentielle. En 1993, Sion Aubrey Roberts, membre du mouvement est condamné à neuf ans de prison pour avoir envoyé des lettres piégées à des citoyens anglais. Après la mort du Commandant Cayo-Evans, le Commandant Dennis Cosslett reprend le commandement de la FWA, jusqu’à sa mort en mai 2004.

Free Wales Army (FWA)_Structure generique de la FWA

(1)William Edward Julian Cayo-Evans né le 22 avril 1937. Enrôlé dans l’armée britannique à 18 ans, il sert en Malaisie. Il est le commandant de la FWA dès 1963. Décédé le 28 mars 1995.