Front de Libération Nationale Corse des Anonymes (FLNC des Anonymes)

Autres appellations :
Groupe des anonymes
Groupe sans nom

(France/Corse) Groupe issu du ► Front de Libération Nationale Corse (FLNC). Il est apparu officiellement le 20 octobre 2001 avec la revendication d’actions commises dès le 6 juillet 2001 déjà. Le 13 août 2002, dans un communiqué à France 3 Corse, il annonce officiellement son nom de « FLNC des Anonymes » en le justifiant par sa volonté « apporter indirectement son soutien à la démarche de l’union des combattants du FLNC » et explique son objectif de « combattre le colonialisme français et ses dérives, comme étant le même que leurs autres frères de la lutte armée ».

En fait, les « Anonymes » entendaient protester contre la trêve observée dès 1999 par les autres mouvements indépendantistes dans le cadre des négociations engagées par le gouvernement socialiste de Lionel Jospin avec tous les élus corses, dont les nationalistes.

Le FLNC des Anonymes est en grande partie démantelé par les forces de l’ordre en décembre 2002, février et avril 2003. Ses effectifs auraient atteint au maximum une vingtaine de personnes.

Il annonce une trêve des « actions politico-militaires » le 5 janvier 2003, mais annonce la reprise des combat le 27 juillet, quelques jours après la rupture de la trêve du ► Front de Libération Nationale Corse – Union des Combattants (FLNC-UC) et annonce la fusion future entre les deux mouvements.

Dix sept membres présumés du FLNC des Anonymes, arrêtés, ont été renvoyés fin septembre 2006 devant la cour d’assises de Paris afm de répondre de 21 attentats commis dans l’île en 2001 et 2002. 14 membres du groupe seront condamnés.

Principaux attentats du FLNC des nonymes
Attentat contre une caserne de CRS en construction à Furiani, 06.07.2001
Attentat contre la caserne de gendarmerie mobile à Borgo (14 blessés), 23.07.2001
Attentat contre la trésorerie générale en construction à Borgo, 12.10.2001
Tentative d’attentat à l’explosif à Vescovato, 21.10.2001
Tentative d’attentat contre la caserne ” Sainte Catalina ” de Calvi, 03.11.2001
Attentat contre la caserne de gendarmerie mobile de Borgo, 06.11.2001
Tentative d’attentat à l’explosif contre la caserne Tamariccia de Calvi, 23.12.2001
Attentat à l’explosif contre 2 villas en construction à Ventiseri, 03.02.2002
Double attentat à l’explosif contre une villa à Lumio, 08.02.2002
Attentat à l’explosif contre la vedette des douanes à Bastia, 12.02.2002
Attentat contre un cabinet médical et une villa à Porto-Vecchio, 24.02.2002
Attentat contre une villa à Palombaggia à Porto-Vecchio, 20.02.2002
Attentat contre la caserne de gendarmerie Bacchiochi, 05 .04. 2002
Attentat à l’explosif contre le club Club Méditerranée à Lumio, 06.04.2002
Tentative d’attentat contre la Trésorerie principale d’Ajaccio, 15.07.2002
Quintuple attentat à l’explosif contre la caserne de CRS à Furiani, 18.07.2002
Attentat à l’explosif contre les locaux de l’INSEE à Ajaccio, 06.08.2002
Tentative d’attentat contre le tribunal d’instance de Corte, 29.08.2002