Gang de Zemoun

(Serbie) Groupe criminel organisé, qui rassemblerait plus de 200 criminels contre lesquels on compte plus de 300 actes d’accusations. Outre le trafic de stupéfiants, plusieurs dizaines d’homicides, d’enlèvements et crimes en tous genres, le Gang de Zemoun est responsable de plusieurs attentats politiques :

  • Enlèvement et homicide d’Ivan Stambolic, ancien président de la République de Serbie ;
  • Tentative de l’assassinat de Vuk Draskovic à Budva, Monténégro ;
  • Utilisation de méthodes et de moyens terroristes dans les règlements de comptes mutuels qui ont menacé la sécurité de l’ensemble des citoyens (par exemple, les bombes lancées contre l’entreprise « Defence Road » de Zemun Polje)
  • Tentative d’assassinat du Premier ministre serbe, Zoran Djindjic, le 21 février 2003, sur l’autoroute, près de la salle « Limes » ;
  • Assassinat du Premier ministre serbe Zoran Djindjic, le 12 mars 2003, dans la cour du siège du gouvernement, à Belgrade.

Les principaux cadres du clan sont : Milorad « Legija » Lukovic, Dusan « Shiptar » Spasojevic, Mile « Kum » Lukovic, Vladimir « Budala » Milisavljevic, dit le Fou, Milos Simovic, Aleksandar Simovic, Miladin Suvajdzic, Dusan Krsmanovic, Milan « Jure » Jurisic, Sasa Petrovic, Zoran « Vuk » Vukojevic, Dejan « Bugsy »Milenkovic, Nikola Bajic, Dragan « Bego » Vujicic, Mladjan « Pacov » Micic, dit le Rat, Srdjan Mijailovic, Djordje Krsmanovic, Loran Milic, Dragan « Prevara » Ninkovic, « Leo » ou « Leka », Darko Djordjevic, Vladan Mladenovic, Sretko Kalinic