Groupe des Défenseurs de la Prédication Salafiste (GDPS)

Autres appellations:
Jama’at Houmat ad-Da’awa as-Salafiya (JHDS)
Houmat ad-Da’awa as-Salafiya (HDS)
Katibat Houmat ad-Da’awa as-Salafiya
Katibat al-Ahwal

(Algérie) (Al-Jama’at Houmat ad-Da ‘awa as-Salafiya) Groupe terroriste islamiste créé à Sidi-Bel-Abbès à partir d’éléments de la katibat « El-Ahoual es-Salafiyya » (La Terreur Salafiste) de la Zone IV du ► Groupe Islamique Armé (GIA). Il est dirigé par son fondateur Mohammed Benslim (alias Salim al-Abbasi, alias Abou Djafaar al-Afghani, alias Abou Djafaar es-Salafi, alias Salin al-Afghani). En 2006, ses effectifs sont encore estimés à 50 combattants. Le GDPS condamne les attentats du 11 avril 2007 à Alger.(1)

Le GDPS est créé en 1996 et rassemble alors quelque 800 combattants d’horizons divers, mais principalement du GIA. En juin 2000, il se structure en générant plusieurs phalanges d’une centaine d’hommes chacune :

  • Katibat « el-Imane », dirigée personnellement par l’émir du GDPS, qui opère dans le massif des Ouarsenis, à la frontière entre les wilayas de Relizane et de Chlef.
  • Katibat « el-Feth », dirigée par Abd el-Haq, qui opère dans le secteur entre Aïn Defla et Gouraya.
  • Katibat « eth-Thabet », dirigée par Abd es-Samed, qui opère dans le secteur de Ramka
  • Katibat « el-Haq », dirigée par El-Hammam, active dans le secteur d’Aïn Defla.

Le GDPS subi les coups des forces de sécurité et ses effectifs se réduisent rapidement. En 2002, ils sont estimés à environ 70 combattants(2). Il opère dans le secteur Relizane, au sud-ouest de Chlef, Ténès, Gouraya, Tipasa et dans le massif de l’Ouarsenis. Peu après le succès électoral du referendum sur la « Charte pour la paix et la réconciliation nationale » du 29 septembre 2005, une partie des derniers combattants du GDPS se sont rendus aux autorités algériennes. A la fin 2006, le GDPS est encore composé de deux seriyat d’une vingtaine de combattants chacune :

  • Seriya opérant au sud-ouest de la wilaya de Mascara ;
  • Seriya active aux confins des wilayas de Chlef et de Tissemsilt, à l’est de la wilaya de Mascara.

Au début 2007, le GDPS a été sollicité par l’émir du ► Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC)(3)qui souhaite fédérer les divers mouvements islamistes algériens, mais n’aurait pas accepté cette nouvelle allégeance.

(1)L’Expression, 10.05.2007
(2)El Watan, 27.10.2002.
(3)Devenu Base du Djihad au Maghreb Islamique en janvier 2007.