Ikhwan al-Muslimin fil-Suriya

Ikhwan al-Muslimin fil-SuriyaIkhwan al-Muslimin fil-Suriya

(Syrie) (Frères Musulmans en Syrie) Branche syrienne de la confrérie islamique sunnite fondamentaliste égyptienne. Elle a été interdite par le gouvernement syrien en 1963, après le coup d’Etat du Président Hafez al-Assad. Elle reste cependant l’un des plus importants piliers de l’opposition au régime jusqu’en 1982.

En février 1982, la tentative d’insurrection déclenchée par les Frères Musulmans conduit au siège de la ville de Hama durant 27 jours et se solde par un massacre. Cet événement marque la fin du rôle des Frères Musulmans comme force d’opposition majeure en Syrie. Le mouvement se sépare en une branche politique – qui renonce à l’action militaire et s’établit en Grande-Bretagne – et une branche militaire qui s’installe en Irak.

En octobre 2005, les Frères Musulmans sont le plus emblématique des 250 mouvements qui signent la Déclaration de Damas, qui constitue un engagement pour la réforme du régime syrien par la concertation et basée sur « le dialogue et la reconnaissance de l’autre ».

Initialement, les Frères Musulmans n’ont qu’un rôle direct limité dans l’insurrection sunnite financée et soutenue matériellement par l’Arabie Saoudite et l’Emirat du Qatar, qui débute en 2011. Tout comme en Egypte plus tôt, le mouvement reste en retrait et reste confiné à un rôle politique, surtout présent sur la scène internationale. En revanche, il semble que les Frères Musulmans contrôlent en arrière-plan l’Armée Syrienne Libre (ASL).