Intifada

(Israël / Palestine) (Insurrection) Egalement appelée « révolution des pierres », l’Intifada est un mouvement insurrectionnel du peuple palestinien dans les territoires occupés par Israël. La première Intifada, qui a débuté à la fin 1987, a été marquée par l’irruption de l’islamisme dans la résistance palestinienne, dont la physionomie est dès lors modifiée. Elle se terminera en 1992 à l’aube du processus d’Oslo. La deuxième Intifada (aussi appelée « Intifada Al-Aqsa ») a été déclenchée par la visite du leader du Likoud, Ariel Sharon, au Mont du Temple / Haram al­Sharif à Jérusalem, le 28 septembre 2000.

L’Intifada Al-Aqsa est la plus violente confrontation entre les deux communautés depuis la fin des années 70 et a été le prétexte pour le développement d’activités terroristes d’une rare violence sur le territoire israélien et dans les territoires occupés. Elle s’est rapidement concentrée sur les secteurs de Naplouse et de Ramallah, fiefs du ► Tanzim, le bras armé du ► Fatah. Le Tanzim semble avoir été la pierre angulaire du début de l’insurrection. Il disposait d’un comité directeur des « Forces Nationalistes et Islamiques » en Cisjordanie et un dans la bande de Gaza, qui se réunissaient quotidiennement et associaient des représentants du ► Hamas et du ► Djihad Islamique, afin de conserver le contrôle sur l’ensemble des opérations. C’est vraisemblablement en « paiement » de cette attitude que l’Autorité Palestinienne a relâché quelque 85 militants du Hamas le 12 octobre 2000.