Islami Oikyo Jote (IOJ)

Autres orthographes :
Islami Oikya Jote
Islami Oikko Jot (en Bengali)

(Bangladesh) (Front de l’Unité Islamique) Mouvement radical, membre de la coalition gouvernementale au Bangladesh. L’IOJ n’est pas un mouvement terroriste à proprement parler, mais ses positions radicales lui valent souvent d’être considéré comme un mouvement favorisant la violence. Il est dirigé par le Mufti Fazlul Haq Amini. En décembre 2006, sous l’impulsion de l’IOJ, le gouvernement du Bengladesh a décidé de reconnaitre officiellement les écoles coraniques (Qawami Madrassah) et les titres qu’elles offrent, sans toutefois qu’un calendrier de mise en application n’ait été décidé. Les écoles coraniques cherchaient depuis de nombreuses années à obtenir un statu officiel dans le système éducatif, mais refusent un contrôle du gouvernement dans leurs finances, qui proviennent essentiellement de l’Arabie Saoudite et de dons de la communauté musulmane. Le phénomène est d’autant plus sérieux que l’on estime que les écoles coraniques ont eu un rôle à jouer dans le financement de la campagne d’attentats à la bombe du 17 août 2005 au Bangladesh.