Itihaad al-Islamiyyah (IAI)

Autres orthographes:
Ittihad al-Islami (IAI)

Itihaad al-Islamiyyah (IAI)(Somalie) (L’Union Islamique) Groupe fondé à la fin des années 80 en opposition au régime de Siad Barre et dirigé par Hussein Mohammed Aideed. D’obédience sunnite wahhabite, l’AIAI prône la constitution d’un gouvernement islamiste en Somalie et dans les zones islamiques d’Ethiopie.

Il s’est attaqué à des objectifs somaliens et éthiopiens. Pour cette raison, le gouvernement éthiopien soutien la ► Rahanwein Resistance Army (RRA), qui est en lutte contre l’AIAI en Somalie. Entre 1991 et 1996, l’AIAI avait son quartier général dans la ville de Luuq, dont il a été chassé depuis. L’AIAI reste fortement ancré dans les structures claniques somaliennes et ses chefs sont divisés de manière chronique, notamment Hassan Turki et Mohammed Aweys.

Sa branche militaire serait dirigée par les colonels Abdirahaman Baadiya et ► Ibrahim Aweys, tous deux associés aux services de sécurité somaliens.

Les liens entre AIAI et les réseaux ► « Al-Qaïda » ne sont pas établis, et sont formellement réfutés par l’AIAI et les organisations qui lui ont succédé. Selon des sources américaines, Al-Itihaad aurait autorisé « Al-Qaïda » à utiliser ses infrastructures somaliennes pour préparer les attentats contre les ambassades de Nairobi et de Dar Es-Salaam en août 1998. A cet effet, Al-Itihaad aurait hébergé les terroristes dans certaines de ses bases, dont celle de Ras Kamboni, à la frontière avec le Kenya, utilisé pour certaines actions internationales d’ « Al-Qaïda » et le camp d’Afghoi, à 50 km à l’ouest de Mogadiscio. Par ailleurs, Al-Itihaad aurait des relations étroites avec l’une des sociétés soupçonnées d’être utilisées par «AI­Qaïda » pour le blanchiment de ses fonds.

Al-Ittihad est devenue l’Ittihad al-Mahakem al-Islamiya (Union des Tribunaux Islamiques — UTI), qui change à nouveau de nom le 24 juin 2006 pour devenir le Conseil Suprême des Tribunaux Islamiques dirigé par cheikh Hassan Dahir Aweys (ou Sheikh Sharif Sheikh Ahmed)(1).

(1)Sudan Tribune, 02.10.2006