Jaïsh Mohammed al-Fateh

Autres appellations :
Jaish Mohammed
Armée de Libération de l’Irak (Iraqi Liberation Army)
Saddam Feddayin
Les Feddayin

(Irak) (Armée de Mohammed le Conquérant) Groupe ou mouvement islamiste(1) créé en septembre 2003 à Diyala par des représentants des villes de Ramadi, Fallujah, Samarra et Baquba points d’appui de la résistance en Irak. Son origine reste sujette à discussions. Selon certaines informations, le Jaïsh aurait été créé par Saddam Hussein lui-même et serait essentiellement de tendance sunnite(2). Elle pourrait être une partie des forces de résistance, dirigées par d’ex-proches de Saddam Hussein, notamment Mohammed al-Koudir, ancien chef des opérations spéciales des services de sécurité irakiens, le Moukhabarat.

Contrairement à de nombreuses rumeurs, le Jaïsh n’est pas un groupe djihadiste au plan global, comparable aux groupes associés à « ► Al-Qaïda ». Il s’agit d’un groupe de résistance, dont l’objectif est plus nationaliste que religieux et vise l’expulsion des forces occidentales d’occupation en Irak.

Le Jaïsh se compose de plusieurs brigades (ou phalanges) :

  • Kataeb al-Hussein Kataeb al-Abbas
  • Kataeb al-Jihad al-Islami, qui comprend les unités suivantes :
  • Katibat Abdallah bin Iyad Brigade
  • Katibat Bani-Hashim Moon
  • Katibat Abdallah bin Jahsh bin Rikab al-Asadi
  • Katibat al-Walid bin al-Mughirah
  • Katibat Ja’far al-Tayyar
  • Kataeb ‘Abdallah bin-Jahsh bin-Rikab al-Asadi
  • Kataeb Walid bin al-Mughirah
  • Kataeb ‘Omar al-Farouk
  • Kataeb al-Mahdi al-Muntazir (Brigades du Mahdi Attendu) ( ?)

Le Jaïsh Mohammed est considéré comme l’une des organisations terroristes ou de résistance les plus virulentes en Irak. En juillet 2003, il a tenté d’abattre un avion de transport américain C-130 à l’aide d’un missile antiaérien portable SA-7, indiquant à l’évidence qu’il possède de telles armes. Le Jaïsh disposerait d’un camp d’entraînement dans les environs de Ramadi. Il réside dans les zones urbaines irakiennes et agit autour de l’aéroport de Bagdad. Il opère par petits groupes cloisonnés de 5-6 hommes.

Son chef Moaïad Ahmed Yassine (alias Abou Ahmed), aurait été arrêté par les forces de sécurité irakiennes en novembre 2004.

(1)L’appellation « Armée de Mohammed » a déjà été observée en Tchétchénie et au Daghestan. En 1999, les membres d’un groupe également ainsi dénommé ont été arrêtés par les autorités jordaniennes. Le groupe, alors dirigé par ► Khader Abou Ghoshar, avait suivi un entraînement à la guérilla en Afghanistan. Les liens entre ces groupes et le Jaïsh Mohammed opérant en Irak ne sont pas établis.
(2)Al-Sharq Al-Awsat, London, 17.11.2004