Jama’atul Mujahedeen Bangladesh (JMB)

Autres appellations : Jamaat-ul-Mujahedeen

(Bangladesh) (Groupe des Moudjahiddin du Bangladesh) Mouvement islamiste fondamentaliste opérant au Bangladesh. Le mouvement a été déclaré illégal le 23 février 2005 par le gouvernement du Bangladesh. Il est l’auteur du spectaculaire ­mais peu meurtrier — attentat multiple à la bombe du 17 août 2005 avec 459 ► bombes explosant simultanément à travers tout le Bangladesh. Son chef historique ► Maulana Abdur Rahman, qui avait ordonné l’attentat, a été arrêté le 2 mars 2006, tandis que son chef des opérations, Ataur Rahman Sunny a été arrêté le 14 décembre 2005 à Dhaka.

Jama'atul Mujahedeen Bangladesh (JMB)_Structure du Jama'atul Mujahedeen Bangladesh (JMB) (2005)

Le rôle et les liens du JMB au sein de la mouvance djihadiste mondiale est l’objet de multiples discussions. Il apparaît cependant que le JMB n’a qu’une résonnance nationale, malgré des liens avec des mouvements pakistanais dont les origines sont plus historiques que stratégiques.

Après l’attentat d’août 2005, entre fin 2006 et juin 2008, sept cadres supérieurs du JMB ont été condamnés à mort et plus de 80 condamnés à des peines de prison allant jusqu’à la perpétuité, forçant le mouvement à retrouver des cadres et reconsidérer sa stratégie d’action. On soupçonne le JMB d’avoir créé des cellules terroristes, comme l’ Allahar Dal.

Il opère « traditionnellement » dans les huit districts du Nord du pays, mais ses activités se sont étendues au Sud-Est en 2005. Ses militants sont appelés « ehsar ».