Jamiat-i-Islami (Jil)

Autres appellations :
Jamiat-e-Islami

(Afghanistan) (« Société Islamique ») Mouvement islamique sunnite dirigé depuis 1973 par Burahnuddin Rabbani, professeur de droit islamique à l’Université de Kaboul. Le Jamiat est un mouvement essentiellement tadjik, qui s’est développé dans les régions du Nord-Est et de l’Ouest de l’Afghanistan.

Jusqu’en 1993, il est aidé financièrement par l’Arabie Saoudite. Officiellement reconnu comme chef du gouvernement afghan par l’ONU, Rabbani conserve le contrôle des personnels diplomatiques afghans dans le monde.

Après la prise de Kaboul par les Taliban, le Jil parvient à maintenir son influence dans la région de la capitale et rejoint le Front Islamique Uni pour le Salut de l’Afghanistan (Jabha-yi Muttahid-i Islami-yi Milli bara-yi Nijat-i Afghanistan), dans lequel siège Rabbani. ► Ahmed Shah Massoud, chef de l’aile militaire du mouvement, consolide son influence au sein du mouvement.

Le JiI est de facto conduit par Massoud, qui est assassiné le 9 septembre 2001, puis est remplacé par son second, Mohammed Fahim. Des dissensions internes apparaissent et le Jil se divise. Une faction conduite par Qanuni, appelée Afghanistan-e-Naween (Nouvel Afghanistan) émerge et entre dans l’opposition à Rabbani et au gouvernement du président Karzaï.