Jound al-Islam (Jal)

Autre appellation : Armée de l’Islam

(lrak/Kurdistan) (Soldat de l’Islam) Mouvement radical islamiste apparu officiellement le le` septembre 2001, résultat de la fusion entre diverses factions issues du ► Mouvement Islamique du Kurdistan Irakien (MIKI) : le Front de l’Unicité Islamique(1) et la Seconde Unité Soran. En décembre 2001, il fusionne avec une faction du Mouvement Islamique kurde pour former l’ ► Ansar al-Islam. Il est dirigé par Warya Holery (alias Abou Abdullah al-Shafi’i). Sa zone opérationnelle est située au Kurdistan irakien. Selon les Etats-Unis, il aurait été en relation avec le Jihaz al-Moukhabarat al-Amma (Service des Renseignements Généraux) le service de sécurité irakien, mais les sources kurdes de cette information sont sujettes à caution. Son fondateur, Abou Abdul Rahman al-Shami est tué en novembre 2001 lors d’une opération de l’ ► Union Patriotique du Kurdistan (UPK) à Souleymaniya.

Le JaI comprendrait une soixantaine d’ex- ► Afghans formés dans les camps d’Afghanistan et dont certains auraient participé aux combats en Tchétchénie. Il avait notamment un camp d’entraînement à Anb, pris par les forces de UPK à la fin 2000.

En décembre 2002, le ► Conseil Suprême de la Révolution Islamique en Irak (CSRII), un mouvement chiite, annonçait que des milices feddayin soutenues par le gouvernement de Saddam Hussein étaient entraînées au Nord du Kurdistan par le Jound al-Islam/Ansar al-Islam.(2)

Le Jound al-Islam s’est rendu responsable de crimes particulièrement brutaux contre les prisonniers de l’UPK, dont certains ont été décapités ou gravement mutilés, le 23 septembre 2001, dans le village de Kheli Hama, près de Halabja. Il a également procédé à des enlèvements comme monnaie d’échange pour récupérer des prisonniers, notamment Bistoun Muhye al-Din Hama Sharif (5 septembre 2001), retenu et torturé durant trois jours avant d’être libéré et le Dr Ribwar Omar Nouri (22 septembre 2001), relâché au bout de 20 jours.

Il avait une antenne à Peshawar (Pakistan) avec Abdul Kader Abdul Aziz, un Egyptien chargé du réseau financier du groupe.

(1)Le Front de l’Unicité Islamique est lui-même le résultat de la fusion d’ Al-Tawhid et du Humas (sans relation avec son homonyme palestinien) tous deux issus du MIKI.
(2)Reuters, 01.12.2002