Katibat al-Moudjahidin

Autres appellations :
Odred « El-Mudzahidin »

(Bosnie) (Phalange (ou Bataillon) des Moudjahidin) Unité de volontaires islamiques intégrée à l’armée bosniaque, durant la guerre en Bosnie-Herzégovine. Cette unité, difficile à identifier, est probablement un nom générique pour les nombreuses formations de volontaires islamiques. Elle ne constitue pas en soi un mouvement terroriste, mais une part importante de ses combattants était d’anciens

► Afghans,(1) que l’on a retrouvé après la guerre dans différents réseaux terroristes.

En fait, de nombreuses formations totalisant quelque 3 000 mercenaires musulmans ont été intégrées à l’armée bosniaque et se sont distinguées par leur cruauté. Les premiers moudjahidin volontaires pour combattre en Bosnie sont arrivés en juin 1992. Ils ont été incorporés dans les 6e et 7e Brigades de Zenica, la 7e Brigade de Travnik et la 45e Brigade Musulmane.(2) On trouvait également certains volontaires islamiques dans les unités musulmanes de police, la Brigade Krajiska de Travnik, des unités kosovares islamiques, ainsi que les unités paramilitaires « Légion Verte » et « Cygnes Noirs ».

Les moudjahidin étaient concentrés au Nord-Ouest de Sarajevo dans plusieurs camps à Rostovo, Bugojno, Opara, Novi Travnik, Kruscica, Vitez et avaient des camps d’entraînement à Mehurici et Rostovo.

Par ailleurs, il semble qu’en mai 1995, au cours d’une réunion secrète de quelques mouvements islamistes(3), aux Philippines, ait été créée une unité terroriste internationale portant la désignation de Katibat al-Moudjahidin.

(1)Andrew Hogg, «Arabs Join in Bosnia Battle», Sunday Times, 30.08.1992
(2)«Continuing Clashes in Northwestern Enclave Reported from Both Sides», BBC, Summaty of World Broadeasts, 14.12.1993
(3)Etaient présents : Cheikh « al-Moudjahidin »  Abou Abdul Aziz, commandant de l’ex-7e Brigade de Bosnie, ► Salamat Hashan, chef du Front de Libération Islamique Moro (Philippines), ► Abdul Karim, président du Front Islamique (Erythrée) et Prof. Hafiz Mohammed Sayed, chef du Markaz Dawa al-Irshad. Source : South Asia Analysis Group, Paper n°778, (04.09.2003)