Komala (Komalaï Shoreshgeri Zahmatkeshani Kurdistani Iran)

Autres appellations :
Komalah ou Komala
Komala Lidni Kurdistan

Komala (Komalai Shoreshgeri Zahmatkeshani Kurdistani Iran)(Iran / Kurdistan) (Organisation des Travailleurs Révolutionnaires du Kurdistan Iranien) Mouvement autonomiste kurde d’obédience communiste, affilié au Parti Communiste Iranien. Il a été créé en 1944 alors que le Kurdistan iranien était sous contrôle des Soviétiques. Ecrasé en 1946 par le gouvernement iranien, le Komalah est réactivé en automne 1969 par Ibrahim Alizadeh, qui en a été le premier secrétaire-général.

Il est dirigé par Abdullah Mohtadi, secrétaire-général. Depuis 1979, le mouvement tente d’obtenir l’autonomie des Kurdes iraniens par la lutte armée.

Organisation

L’exécutif du mouvement est assuré par le Comité Exécutif basé en Irak, qui se réunit tous les trois mois. Il est assisté d’un Comité Central de 15 membres, élus par la Conférence du Komalah, qui réunit les délégués régionaux du mouvement.

Sa branche armée, la Force Peshmerga du Komalah, est structurée et opère comme une force de guérilla dans la région de Sanandadj.

Opérations

Basé en ► Irak, il opère essentiellement en ► Iran. La stratégie du Komalah est vue en trois phases : a) Implantation de l’organisation et des activités clandestines du parti dans les villes et villages du Kurdistan ; b) Cristallisation par des réalisations concrètes et développement de la volonté de combattre ; c) Lutte militaire contre le gouvernement iranien.

Afin de coordonner ses activités, le Komalah a mis sur pied un Centre de l’Organisation Clandestine, connu sous le nom de Takish, qui est en liaison avec les antennes locales du Komalah.

Le mouvement est centré sur la région de Souleïmaniya (Irak) où il entretient deux camps d’entraînement, son Comité Exécutif, le Takish, son Centre de diffusion radiophonique, sa centrale d’impression, son Centre Médical et son Centre de Formation Militaire.

Il a parfois coopéré avec le ► Parti Démocratique du Kurdistan Iranien (PDKI). Site Internet : www.komala.org