Kosovo

Au Kosovo, la violence séparatiste se s’est développée depuis la moitié des années 80 en prenant la forme d’actes de terrorisme (assassinats, attentats à la bombe, sabotage, etc.) Elle a d’ailleurs largement servi de prétexte à des actions répressives brutales de la part du gouvernement de Belgrade. Avec l’intervention internationale — et la volonté affichée de pousser la province vers l’indépendance ­se sont développés plusieurs groupuscules terroristes tant du côté serbe que du côté kosovar.

Groupes terroristes serbes

  • Le groupe Kurjak, basé au Nord de Mitrovica. Il est dirigé par le capitaine Dragan Mitrovic, composé d’une trentaine de combattants (2007).
  • Le groupe Beli, du nom de son chef, le major ► Sinisha Stakic (alias Beli)(1). Il est basé dans le secteur de Mitrovica et serait composé d’environ cinquante combattants (2007).
  • Le groupe Ravna Gora — également appelé « Ravnogorski cetnicki pokret » (Mouvement Tchetnik de Ravna Gora), dirigé par ► Milan Dakic (2007). Il est basé à Mitrovica et serait en fait une branche armée de ce mouvement apparu avant la Seconde Guerre Mondiale et toujours actif en Serbie.

Groupes terroristes kosovars

Au Kosovo, plusieurs mouvements sont apparus, nouvellement créés et/ou comme résurgences de l’ex- ► Armée de Libération du Kosovo (UÇK) :

  • Armée pour l’Indépendance du Kosovo (AIK ou UPK), créée en 2005 et dirigée par ► Ramus Haradinaj, ancien cadre de l’UCK.(1) Elle serait basée dans la région de Decani et opère régulièrement à l’ouest et sud-ouest du territoire du Kosovo dans la région de Peja depuis 2005. Son objectif serait le « libérer » le Kosovo des « occupants modernes » étrangers, soit les forces de maintien de la paix de la KFOR(2), qui ont été directement menacées par l’UPK.
  • ► Armée Nationale Albanaise (ANA/AKSh), apparue en 2003 en Macédoine et visiblement active depuis 2007 au Kosovo.
  • Les Diables Blancs (Belih Vragov), identifié au Kosovo dès août 2003, est un groupe suspecté d’être associé à des mouvements djihadistes. Il ferait partie d’un contingent d’environ 1500 individus recrutés pour mener des actions terroristes. Il serait dirigé par Sahid Emir Musa Ajzi, vétéran d’Afghanistan. Il utiliserait des camps d’entraînement dans les régions de Prizren, sur le Mont Sara, dans la vallée de la Morava River, dans les villes albanaises de Kukes et de Tropoje, ainsi que dans les environs de Tetovo en Macédoine. Il aurait des liens et avec l’ ► Armée Nationale Albanaise (ANA/AKSh), qui contribue à la formation de ses membres.
  • Le Celat (lIenam), basé au Sud de Kosovska Mitrovica, dirigé par un petit groupe composé de ► Bekim Suti (2007), assisté d’Ismet Hazdija(6) et ► Nedzet Kubrelj.
  • Les Aigles (Orlovi), présent dans les secteurs de Kosovska Mitrovica, Prizren et Pec. Il est dirigé par Bashkim Shkaba et rassemble d’anciens volontaires musulmans en Bosnie.

(1)Vecernje Novosti, Belgrade, 27.10.2005
(2)Kosovo Force déployée par l’OTAN en application de la Résolution 1244 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, du 10 Juin 1999.