Kuki National Front (KNF)

(Inde / Manipur) Mouvement formé le 18 mai 1988 par Nahlum Kipgen, dans le village de Molnoï, en Birmanie, visant à la création d’un Etat Kuki (Kukiland) autonome dans le cadre de la Constitution indienne. Le KNF est établi comme entité concurrente de la Kuki National Organisation (KNO) en raison de rivalités personnelles entre chefs et pour contrer l’influence grandissante du National Socialist Council of Nagaland (NSCN) dans la région. Après la mort accidentelle de Nahlum Kipgen, le Central Working Committee du KNF nomme Thangboï Kipgen comme président du Front. Sous Thangboï, le KNF connaît des divergences idéologiques internes. C’est l’assassinat dans des circonstances peu claires du chef de la ► Kuki National Army (KNA) qui déclenche, dès 1995 l’éclatement du Front en plusieurs factions :

  • Le KNF — souvent décrit comme KNF (Présidentiel) ou KNF(P) — qui reste la faction principale du mouvement sous la direction de Semtinthang Kipgen (alias Thangboï). Il considère les autres factions comme parties à part entière du KNF. Ses effectifs sont évalués à environ 250 militants armés. Il a signé les Accords de Suspension des Opérations. Il est actif dans le district de Churachandpur (Manipur). Il a rejoint la Kuki National Organisation (KNO) en août 2005.
  • Le KNF (Military Council) ou KNF (MC), dirigé par Hemlal German et actif dans le secteur de Kangpokpi, avait environ 110 militants en 1996 et ses effectifs actuels sont évalués à 20-30 de militants armés. Il est signataire des Accords de Suspension des Opérations.(1)
  • Le KNF (Zougam) ou KNF (Z), dirigé par Zougam et dont les effectifs actuels sont évalués à 20-30 de militants armés. Il est signataire des Accords de Suspension des Opérations. Il a rejoint la Kuki National Organisation (KNO) en août 2005.
  • Le KNF (T Samuel) ou KNF (TS), dirigé par T Samuel et associé au United National Liberation Front (UNLF). ses effectifs actuels sont évalués à 75 de militants armés. Il est signataire des Accords de Suspension des Opérations. Il est actif dans le district de Churachandpur (Manipur).

(1)Voir note sous ► Kuki Revolutionary Army (KRA).