Laskar Jundullah (LJ)

(Indonésie) (Armée du Soldat d’Allah) Mouvement armé islamiste radical apparu à Poso en septembre 2000, issu de la Commission Préparatoire pour la Défense de la Loi Islamique (KPPSI). Il est alors dirigé par Agus Dwikarna, qui sera capturé en mars 2002 et remplacé par Amon Dai. Dwikama entretient des contacts étroits avec le ► Jemaah Islamiyyah (JI).

Le LJ recrute ses militants sur trois axes :

  • Le ► Darul Islam, et notamment les partisans de Sanusi Daris.(1)
  • La faction dure de l’Organisation des Etudiants Musulmans Indonésiens (Himpunan Mahasiswa Islam — HMI), connue sous le sigle de HMI-MPO
  • Les musulmans locaux issus du Comité pour la Lutte Islamique à Poso (Komite Perjuangan Muslim Poso), dirigé par Adnan Arsal, qui est l’un des signataires de l’accord de paix de décembre 2001, connu sous le nom d’Accord de Malino.(2)

Le Laskar Jundullah est crédité d’une milice très bien organisée et entraînée. Son principal camp d’entraînement est estimé être dans la région de Poso.

(1)Probablement que cette décision n’a pas de rapport avec l’attentat lui-même, le Laskar Jihad n’attaquant généralement pas ce type de cible. Par ailleurs, selon Jaffar Umar Thalib cette décision avait déjà été prise le 6 octobre 2002, et avait été annoncée le lendemain, sur la radio du Laskar Jihad « Voice of Moluccas Musslim Struggle » à Amboine (capitale des Moluques).
(2)En fait, le type de formation offerte par les divers types de camps d’entraînement suggère que l’on parle ici plutôt de guérilleros que de terroristes internationaux destinés à être engagés en Occident.