Loups Gris

Loups Gris(Turquie) (Bozkurtlar) Groupe d’extrême-droite, milice armée du Parti d’Action Nationale (Milliyetçi Hareket Partisi – MHP) créée, puis dirigée par le « colonel » Alparslan Turkès. Le MHP change de nom en 1983 pour celui de Parti National des Travailleurs (Milliyetçi Calisma Partisi – MCP), qui redevient le MHP en 1992. Son objectif est la reconstitution de l’Empire Turc qui regroupe toutes les populations turques d’Asie Centrale et du Caucase.

Les Loups Gris défendent une idéologie pan-turque, qui vise à intégrer les minorités turques dans est farouchement opposé aux mouvements autonomistes et identitaires kurdes. Les Loups Gris sont actifs en Grèce et semblent avoir des liens étroits avec les groupes mafieux turcs et les mouvements d’extrême-droite.

Le groupe des Loups Gris aurait été reconnu responsable de quelque 700 assassinats entre 1974 et 1980, essentiellement contre des universitaires, des enseignants et des politiciens de gauche.(1) Mehmet Ali Agca, qui a exécuté la tentative d’assassinat contre le pape Jean-Paul II le 13 mai 1981, aurait fait partie des Loups Gris. Le 3 novembre 1996 à Susurluk, ► Abdallah Catli, l’un des dirigeants des Loups Gris est tué dans un accident de voiture avec Husseyin Kocadag, officier de police turc chargé de la lutte anti-insurrectionnelle, soulignant les rapports entre l’extrême-droite et les organes de police.

Le groupe est également présent en Azerbaïdjan où il a des bases et camps d’entraînement à Ganca, près de Nakhitchevan, à Gezdek et à Shikhovo.

(1)Albert J. Jongman & Alex Peter Schmid, Political Terrorism: A New Guide to Actors, Authors, Concepts, Data Bases, Theories, & Literature, 2005