Mong Taï Army (MTA)

(Myanmar/Birmanie) Le plus important groupe armé actif en Birmanie a été créé en avril 1985 par la réunion de deux groupes armés Shan : la Shan United Army (SUA) de Khun Sa et la Shan United Revolutionary Army (SURA) de Yowd Serk, seigneur de la guerre locaux et « baron de la drogue ». La Mong Taï Army (MTA) est devenue une force politique, et probablement le principal mouvement d’opposition au gouvernement birman au début des 90.

En 1993, Khun Sa engage son mouvement dans la voie politique. Il crée une assemblée populaire de 200 personnes, chargé de rédiger une constitution provisoire pour le futur Etat indépendant. Située au coeur du « Triangle d’Or », la zone contrôlée par la MTA tirait ses revenus de l’exportation d’opium et d’héroïne. Réduisant progressivement la part des narcotiques dans son économie, et développant d’autres secteurs comme l’exploitation du jade, le futur état a réussi à susciter l’intérêt d’investisseurs thaïlandais ou chinois.

Après quelques revers essuyés contre l’armée birmane en 1995, et la défection de 5 000 de ses combattants qui forment la I Shan State Army, essentiellement les anciens combattants de la SURA, Khun Sa décide de se retirer. Le 2 janvier 1996, son armée se rend aux autorités birmanes.