Mouvement des Nigériens pour la Justice (MNJ)

Autre appellation :
Combattants de la Justice

Mouvement des Nigeriens pour la Justice (MNJ)(Niger) Mouvement créé en février 2007 et présidé par le commandant ► Aghali ag Alambo. Il est structuré en une branche militaire, dirigée par Aghali ag Alambo lui-même, et une branche politique, dirigée par un secrétaire politique, Ahmed Akoli. Il revendique environ 2 500 militants. Sa zone opérationnelle couvre essentiellement les régions de l’Aïr et de l’Azawak.

Son chef d’état-major général est Amoumoune Kalakouwa. Les revendications du MNJ sont proches de celles des populations touaregs des années 90 et exigent du gouvernement des mesures pour lutter contre la paupérisation du nord du Niger. Dans cette perspective, les rebelles demandent également de recevoir une part des revenus de l’extraction de l’uranium au Niger. Le MNJ a été l’auteur de plusieurs attaques contre la ville d’Agadez en juin 2007, ainsi que contre des sites de prospection d’uranium de la firme française Areva, à Imouraren au sud de la ville d’Arlit. Le MNJ comporte des unités d’élite hautement mobiles, appelées Troupes d’Intervention Rapide (TIR).