Mouvement Islamique Armé (MIA)

(Algérie) (Al-Haraka Islamiya el-Mousseleha) Mouvement fondamentaliste islamiste créé et dirigé par Moustafa Bouyali en 1979 et éteint en 1987 avec la mort de son chef. Le nom de cette organisation a été repris et attribué à un autre mouvement, créé en août 1991 et dirigé par Abdelkader Chebouti (ex-disciple de Bouyali). Le « nouveau » MIA est constitué d’éléments radicaux qui ne croient pas en l’option légaliste du Front Islamique du Salut (FIS).

Avec le soutien des structures du FIS, le « nouveau » MIA est alors organisé en petits groupes de 21 membres dirigés par un émir et un adjoint dans chaque commune du pays. En fait, le MIA n’arrive jamais à maturité et, à peine structuré, en février 1992, il est transformé en Mouvement pour un Etat Islamique (MEI) par Chebouti et Mekhloufi.

Ainsi, le nouveau mouvement est prêt lorsque le processus électoral est interrompu et à la dissolution du FIS, en 1992. Il peut alors entrer activement dans la lutte armée.