Parti Démocratique du Kurdistan (PDK)

KDPAutres appellations US :
Kurdistan Democratic Party (KDP)

(Irak) (Partiya Demokrata Kurdistane ou al-Hizb al-Dimuqraati al-Kurd) Mouvement autonomiste kurde fondé par le général Moula Moustafa Barzani et dirigé par son fils Massoud Barzani (ou Meosut al-Barzani) (1992). On estime à 58 000 le nombre de militants et de sympathisants du mouvement expulsés de Souleymaniyah par l’UPK, entre octobre 1996 et octobre 1997.

L’histoire du PDK est liée au général Moula Moustafa al-Barzani, responsable militaire de la République Kurde de Mahbad, autoproclamée dans le Kurdistan iranien. A la suite des combats avec l’armée iranienne, la république tombe et Barzani se réfugie en URSS, avec environ 500 militants. Il revient en Irak après la chute de la monarchie en 1958 et fonde le Parti Démocratique du Kurdistan (PDK) avant de se lancer dans la lutte armée pour les droits du peuple kurde en 1961. En mars 1970, Massoud al-Barzani et son frère Idriss négocient un accord avec le gouvernement irakien pour une autonomie et la répartition des revenus du pétrole de Kirkuk. En 1975, l’accord est rompu et la lutte reprend. Le mouvement kurde se divise et Moustafa Barzani se réfugie en Iran avec ses fils. De cette division émerge Jalal al-Talabani, qui fonde l’Union Patriotique du Kurdistan (UPK).

En 1987, le PDK participe à la création du ► Front du Kurdistan Irakien (FKI) avec le Front National Démocratique et Patriotique (FNDP), le Front National Démocratique (FND), et le Front de Libération Nationale Islamique, qui sera dirigé conjointement par Jalal Talabani (chef de 1’UPK) et Massoud Barzani (Chef du PDK).

En 1988, le gouvernement de Saddam Hussein entreprend d’arabiser le Kurdistan. Cette opération — appelée ANFAL — se traduit par des villages kurdes rasés et quelque 8 000 hommes kurdes sont déportés dans le Sud du pays.

En août 1994, la lutte entre l’ ► Union Patriotique du Kurdistan (UPK) et le PDK pousse ce dernier à demander l’aide du gouvernement irakien. L’offensive de l’armée irakienne franchit alors la limite du 36e parallèle, qui déclenche l’intervention de l’OTAN.

A la fin 2001, le PDK offre 1,4 millions de dollars et une aide militaire à l’UPK dans sa lutte contre le mouvement islamique ► Jound al-Islam.

Site Internet : http://www.kdp.info/