Rassemblement des Forces Démocratiques (RaFD)

(Tchad) Le Rassemblement des Forces Démocratiques (RaFD) a été constitué le le‘ avril 2006. Il est constitué du

Il est un mouvement essentiellement issu de l’ethnie Zaghawa, dont il défend les intérêts. Il est dirigé par Timane Erdimi, neveu du Président Idriss Déby 1tno et ancienne éminence grise du régime avec son frère Tom Erdimi. L’essentiel de sa force combative est issu du SCUD, lui-même largement composé de transfuges (Zaghawa) provenant des forces gouvernementales tchadiennes, avec des effectifs évalués à plus de 1 000 hommes. Sa zone opérationnelle est principalement située à l’Est du Biltine.

En 2006, les fortes pertes infligées par l’armée tchadienne au SCUD et au ► Rassemblement Populaire pour la Justice (RPJ) (ex- ► Groupe du 8 décembre), à Hadjer Marfaïn le 20 mars, poussent ces deux groupes à s’allier et ainsi former le RaFD. Au début avril 2006, les divers mouvements d’opposition politico-militaire se lancent dans une contre-offensive éclair qui conduira le ► Front Uni pour le Changement (FUC) aux portes de N’Djamena, où son avance sera stoppée.

Après l’échec de l’offensive du FUC devant N’Djamena et du RaFD dans le secteur d’Adré, les deux mouvements décident de former ensemble un Commandement Militaire Unifié et un Conseil de Guerre composé des :

  • Colonel Mahamat Hassan Inghaz — coordonnateur (FUC)
  • Colonel Abdelrahmane Djitou Koua — coordonnateur Adjt (RaFD)
  • Lieutenant-Colonel Idriss Abdelrahmane Dicko — porte parole (RaFD)
  • quatre officiers du RaFD (parmi lesquels le Général Seby Aguid et le Général Issakha Diar) et six officiers du FUC.

Le 4 septembre 2006, le RaFD s’associe à la Concorde Nationale du Tchad (CNT) afin de former le Commandement Unifié (CU). Le CU résistera avec succès aux offensives des forces gouvernementales lancées dès le 11 septembre 2006 à Hadjer Marfaïn et à Tiné. Le 31 janvier 2007, il devient le Rassemblement des Forces pour le Changement (RFC), qui regroupe les mouvements suivants :

  • L’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD), avec environ 3 600(2) combattants, dirigés par le général Mahamat Nouri.
  • Le Rassemblement des Forces Démocratiques (RaFD), avec environ 900 combattants, dirigés par Timane Erdimi, qui comprend :
    – Le Socle pour le Changement et l’Unité Démocratique (SCUD)(3)(4)
    - La Résistance Armée contre les Forces Anti-Démocratiques (RAFAD)(5)

(1)Le Mouvement pour la Paix, la Reconstruction et le Développement (MPRD) du colonel Jibrine Dassert est alors mentionné comme membre du RaFD. Mais l’information est démentie par le porte-parole du MPRD le 3 avril 2006.
(2)Chiffre donné par l’opposition politico-militaire tchadienne en mai 2007.
(3)Le SCUD quitte le RFC pour former une Coordination Militaire et Politique avec le RAFAD, le 8 juin 2007.
(4)Selon des rumeurs persistantes, le chef du SCUD, ► Yaya Djérou Dielo
(5)Le RAFAD engendre le RAFAD-Rénové en juin 2007.