Rassemblement pour la Démocratie et les Libertés (RDL)

(Tchad) Le Rassemblement pour la Démocratie et les Libertés (RDL) a été créé le 31 octobre 2005 à partir des forces du Front National pour la Démocratie et les Libertés (FNDL) associé à l’Armée Nationale de Résistance (ANR) et qui était basé dans le Darfour occidental au sud d’El-Geneina jusqu’en juin 2005. Fort de quelque 400 combattants, il est principalement composé de membres de la tribu Tama (située aux confins du Tchad et du Soudan) et dirigé par le capitaine Mahamat Nour Abdelkerim.

La création du RDL apparaît comme une dissidence au sein de l’ANR, dont le chef ► Abbo Sileck est dans le même temps arrêté à Khartoum. La raison de cette arrestation n’est pas claire et pourrait avoir été une forme de soutien du gouvernement de Khartoum au RDL naissant.

Le RDL constitue la pièce maîtresse du ► Front Uni pour le Changement (FUC), créé le 28 décembre 2005, sous le commandement de Mahamat Nour Abdelkerim. Le 30 mars 2006, dix jours après l’attaque tchadienne contre le ► Socle pour le Changement, l’Unité nationale et la Démocratie (SCUD), le FUC/RDL est attaqué. Sa résistance sera acharnée et provoquera la semaine suivante une contre-offensive, contre les forces tchadiennes, qui se terminera devant N’Djamena. Au fil des alliances et des regroupements faits et défaits, le RDL se dilue progressivement et n’est plus actif comme groupe.