real Irish Republican Army (rIRA)

Autres appellations:
Oglaigh na hÉireann
dissident Irish Republican Army (dIRA) true Irish Republican Army (tIRA) Direct Action Against Drugs (DAAD)

Autres appellations US:
Real IRA (RIRA)

32 County Sovereignty Committee
32 County Sovereignty Movement
Irish Republican Prisoners Welfare Association
Real Irish Republican Army
Real Oglaigh Na hEireann
RIRA

real Irish Republican Army (rIRA)(Royaume Uni)(Armée Républicaine Irlandaise Réelle) Faction dure de l’IRA, qui s’en détache en novembre 1997, à la fois en réaction au processus de paix en Irlande du Nord et à la position dominante du Sinn Fein dans ce processus.

La rIRA rejette le processus de paix et continue à militer pour un retrait britannique complet d’Irlande du Nord.

On estime que la rIRA est le bras armé du « 32-County Sovereignty Committee », créé en décembre 1997 et dirigé par Bernadette Sands McKevitt et qui milite pour l’indépendance des 26 comtés d’Irlande et des six comtés d’Ulster. Elle comprend notamment l’ex-Brigade d’East Tyrone de l’IRA.

Elle a été créée et est dirigée par ► Michael McKevitt, ex-responsable de la logistique de l’IRA Provisoire et compte environ 100-200 activistes. Elle est spécialisée dans les attentats à l’explosif. Elle s’est rendue coupable de 8 attentats à la bombe et deux attentats au mortier entre septembre 1997 et août 1998. Son attentat le plus meurtrier a été perpétré à Omagh, le 15 août 1998, faisant 29 morts, et suscitant la réprobation des communautés catholique et protestante et a conduit la rIRA à suspendre ses activités (18 août 1998).

En février 2000, la rIRA revient sur le devant de la scène, mais change de stratégie et mène des actions plus ciblées sur les forces de l’ordre, en Irlande et en Grande-Bretagne. Elle lance des actions contre le Hammersmith Bridge à Londres, le centre de télévision de la BBC, le quartier-général du MI-6. Elle pourrait, cependant, avoir été responsable de l’attentat à la bombe de Londres du 4 mars 2001.

Principaux attentats de la rIRA

16.09.97 voiture-bombe devant la station RUC à Markethill, County Armagh
06.01.98 voiture-bombe désamorcée au centre of Banbridge, County Down
20.02.98 voiture-bombe devant la station RUC in Moira, County Down
23.02.98 voiture-bombe au centre de Portadown, County Armagh
10.03.98 attaque au mortier d’une station RUC in Armagh, County Armagh
24.06.98 voiture-bombe à Newtownhamilton, County Armagh
22.07.98 attaque au mortier de la station RUC in Newry, County Down
28.07.98 bombes incendiaires dans des grands magasins de Portadown, County Armagh
02.08.98 voiture-bombe au centre de Banbridge, County Down
15.08.98 voiture-bombe au centre d’Omagh, County Tyrone; 29 morts

Dans une déclaration du 23 janvier 2003(1), la rIRA confirme que son objectif est la destruction de l’Etat actuel en Irlande du Nord, l’abandon de la souveraineté britannique sur l’Ulster (« les 6 comtés ») et l’établissement d’un Etat viable par lui-même, réunissant la nation irlandaise. Elle n’envisage comme préalable à un cessez-le-feu qu’un retrait inconditionnel des Britanniques d’Irlande.

Après une émeute entre membres de la rIRA dans la prison de Portlaoise, en octobre 2002, sur la question du démantèlement de la rIRA, deux factions se créent, divisant ainsi le mouvement en deux :

  • La faction McKevitt, soutenue par le New Ireland Forum (NIF), qui a demandé à ses membres de cesser toute activité ;
  • La faction ► Campbell, soutenue par le 32 County Sovereignty Movement opposée à tout démantèlement.

Le 16 mai 2001, le Département d’Etat américain a porté la rIRA sur sa liste des organisations terroristes étrangères

Personnalités du mouvement

  • Mickey McKevitt, beau-frère du fameux gréviste de la faim Bobby Sands, présumé chef d’état-major de la rIRA. Arrêté et le premier en République d’Irlande à être inculpé de « conduite du terrorisme » sous la nouvelle législation antiterroriste adoptée en 1998. McKevitt est l’ex-Quartier-Maître Général de l’IRA. Son départ de cette dernière a été un coup sévère à l’IRA, car il gérait toute son infrastructure et sa logistique (y compris les caches d’armes).
  • ► Seamus McGrane, arrêté lors d’un raid de la police irlandaise (Garda) dans un camp d’entraînement à Stamullen (Comté de Meath). Il a été relâché pour raison de santé.
  • Colm Murphy, le seul inculpé, puis condamné à 12 ans de réclusion, pour sa participation à l’attentat d’Omagh.
  • Pascal Burke, arrêté lors d’une tentative d’attaque à main armée contre un fourgon de transport de fond de la Securicor, à Ashford (comté de Wicklow) en mai 1998. Un autre membre de la rIRA, Rónán MacLochlainn, est alors abattu par la police irlandaise.
  • Michael McDonald, Fintan O’Farrell et Declan Rafferty sont arrêtés et condamnés à 30 ans de réclusion en mai 2002 pour avoir tenté d’acheter des armes et des explosifs pour la rIRA en Slovaquie.

Corrélats : terrorisme (► terrorisme politique), ► Organisations terroristes

(1)Réponse écrite, reçue le 28 janvier 2003, à 16 questions formulées par le journaliste Damien Okado-Gough, reporter au journal télévisé de la chaîne de télévision « Channel 9 » basée à Derry.