repenti

Terroriste qui s’amende et coopère avec les autorités en échange d’un allégement de sa peine. Développée par l’Italie, la tactique des « pentiti » a permis à la lutte contre le terrorisme des succès importants et a contribué à l’éradication du terrorisme dans ce pays.

Appliquée en Irlande du Nord, la tactique des « Repentis » a également apporté des succès tactiques, mais pas de succès stratégique. L’IRA sanctionne les repentis (« traîtres ») de l’écrasement des bras ou d’une balle dans les rotules. Dans la lutte contre la ► Mafia, la politique des « repentis » se heurte à la rigoureuse loi du silence (« omertà ») appliquée dans l’organisation criminelle.

La protection des repentis exige un appareil important (gardes du corps personnels durant plusieurs années, fausses identités, résidences surveillées, voire chirurgie esthétique, etc.), indispensable si l’on veut utiliser cette méthode.