Revolutionäre Zellen (RZ)

Autre appellation :
Rote Zellen

Revolutionare Zellen (RZ)(Allemagne) (Cellules Révolutionnaires) Mouvement radical anti-impérialiste et anti­sioniste apparu le 16 novembre 1973(1). 11 répond à à un concept structurel différent de la ► Rote Armee Fraktion : alors que cette dernière prône une organisation révolutionnaire clandestine, les RZ préconisent des cellules semi-clandestines (dont les membres ont une activité « légale » de surface) et semi-autonomes.

Les RZ s’articulent ainsi en petits groupes de 3-5 personnes, qui fonctionnent selon une stratégie commune, mais dont les membres ne se connaissent pas. On estimait le nombre des cellules à plusieurs centaines au milieu des années 80, mais le nombre exact n’est pas connu.

Les RZ sont liées au groupe Rote Zora, qui est essentiellement un mouvement féministe extrémiste, issu de l’une des cellules des RZ, qui agit par attentats à la bombe contre des objectifs considérés comme anti-féministes. Les sex-shops, les sociétés organisant des mariages avec des femmes du sud-est asiatique, ainsi que la firme Adler, qui vend des vêtements produits en Asie sont les principales cibles de la Rote Zora. La Rote Zora coopère étroitement avec le groupe « die Amazonen » à Berlin-Ouest, particulièrement dans la campagne contre le groupe Adler. Les RZ prônent l’action directe comme une part intégrante du processus révolutionnaire. Le processus de décision dans le choix des objectifs est décentralisé. Leurs méthodes d’action étaient essentiellement des attentats à la bombe ou incendiaires.

Dès la fin des années 70, les RZ intègrent le mouvement antinucléaire et le mouvement Anti-Startbahn 18 West-Bewegung dans la région de Rhein-am-Main, qui conduira à l’assassinat par les RZ du ministre des transports et de l’économie, Herbert Karry, le 11 mai 1981.

Au début des années 80, les RZ ont tenté de « récupérer » le mouvement pacifiste en menant des attaques à la bombe pour protester contre l’installation des missiles Pershing 2 de l’OTAN en RFA. Les attentats des deux organisations touchent des firmes impliquées dans l’industrie de l’armement et aéronautique, l’industrie

cléaire, l’industrie chimique et pharmaceutique, ainsi que les firmes impliquées dans le génie génétique. Les RZ sont actives en Allemagne et ont fréquemment utilisé la Suisse comme sanctuaire.

Le 23 novembre 1999, le chef des RZ pour Berlin, ► Tarek Mousli est arrêté et incarcéré.

(1)Il s’agit d’une attaque contre le bâtiment de la firme américaine ITT, pour protester contre son appui au régime du général Pinochet au Chili.