Terra Lliure (TLL)

Terra Lliure (TLL)(Espagne) (« Terre Libre ») Mouvement séparatiste catalan créé en 1979, mais dont l’existence n’a été révélée officiellement que le 24 juin 1981. Ses objectifs étaient « la défense de la terre, de la langue et de la souveraineté nationale contre l’ espagnolisation de la société catalane ». Au début des années 80, ses militants proviennent essentiellement d’autres groupes armés catalans tels que l’Exèrcit Popular Català (EPOCA) (Armée Populaire Catalane), le Partit Socialista d’Alliberament National (PSAN) (Parti Socialiste de Libération Nationale), le Front d’Alliberament Català (FAC) (Front de Libération Catalan) (dissout en 1977) et la Joventuts d’Esquerra Republicana de Catalunya (JERC) (Jeunesse de Gauche Républicaine de Catalogne).

Terra Lliure (TLL)2De 1981 à 1984, TLL est dans sa phase de construction de la lutte armée à travers l’agitation-propagande, qui doit la faire connaître de la population civile. Entre 1984 et 1989, elle s’engage dans la lutte de libération armée.

Elle agit principalement par des attentats à la bombe contre des objectifs matériels (installations de la télévision espagnole, caserne de Banyoles, banques espagnoles). Mal préparés, ses militants sont souvent les victimes de leur propre bombe, comme Fèlix Goñi (alias Bruc) (2 juin 1979), Josep Antoni Villaescusa (1984), Quim Sánchez (15 décembre 1985).

TLL ne bénéficiait que d’un soutien populaire limité. Dès 1988, après la Ille Assemblée de l’organisation, consacrée à l’évaluation du mouvement de libération nationale, l’idée d’une dissolution du mouvement se fait jour. Dès 1989, l’idée de poursuivre la lutte en abandonnant la lutte armée se concrétise. Après son abandon officiel de la lutte armée en 1991, quelques uns de ses militants ont rejoint les rangs de l’ETA basque et les militants plus modérés ont quitté la lutte armée pour le parti indépendantiste Esquerra Republicana de Catalunya (ERC). Considéré comme éteint.