Triades

(Chine) Les mafias chinoises sont multiples et ont évolué en fonction de la situation intérieure complexe de la Chine. D’une manière générale les mafias chinoises se divisent en deux grandes familles : les Triades et les nouveaux gangs. Les premières sont souvent les héritières d’organisations clandestines créées au Moyen-Age, tandis que les seconds sont des créations relativement nouvelles apparues en Chine Populaire.

Les Triades chinoises ne sont pas a priori des organisations terroristes — bien que leurs activités clandestines et de trafics divers puissent les amener à approvisionner des groupes armés — et sont décrites ici à des fins de comparaison uniquement.

Le terme de « Triade » désigne de manière générique des organisations secrètes chinoises, dont l’origine remonte souvent au moyen-âge. Leur nom dérive des symboles triangulaires qu’elles utilisent fréquemment. Elles sont nombreuses et ont des objectifs variés (sociaux, philosophiques, etc.). Elles présentent des structures très diverses et mouvantes. Les Triades à objectifs criminels sont les mieux organisées, bien que leurs structures se soient assouplies avec les années. Leurs rituels initiatiques se sont eux aussi simplifiés et assouplis.

Triades_Organisation generique d'une Triade

D’après Cretin Thierry, Mafias du Monde, Paris, 1998

La plus ancienne Triade connue est la Triade des « Sourcils Rouges », qui visait à renverser la dynastie Han au début de l’ère chrétienne. Les Triades, dans leur forme moderne, sont apparues à la fin du XVIIe siècle en Chine. A l’origine, organisations clandestines luttant contre la dynastie mandchoue des Ch’ing, elles se généralisent rapidement dans tout l’empire et se transforment en organisations pratiquant les trafics les plus divers. Le premier président de la république chinoise, en 1912, est un membre de la Triade des Trois Harmonies. Avec l’avènement du communisme certaines d’entre elles se sont expatriées à Taiwan et à Hongkong. La loi sur l’immigration et la naturalisation des exilés chinois adoptée par les Etats-Unis en 1965 stimule l’afflux en provenance de Hong Kong et de Taiwan et permettra aux Triades de s’implanter solidement sur le continent américain.

Pour se distinguer, elles utilisent une symbolique complexe et souvent des nombres débutant par « 4 » (chiffre porte-bonheur en Chine) pour désigner les fonctions au sein de leur hiérarchie.

A Hong-Kong, où l’on compte environ 50 organisations criminelles actives, 5­10 % des crimes sont liés aux activités des Triades.

D’une manière générale, les activités des Triades se situent dans les trafics de les plus divers, la prostitution, l’usure, les fraudes à la carte de crédit, les jeux ainsi que dans le piratage de logiciels informatiques, de disques et de bandes vidéo.

Les principales triades sont :

  • Sun Tee On (« Vertu Nouvelle et Paix »), la plus connue et sans doute l’organisation criminelle la mieux organisée du monde. On estime ses effectifs à 60 000 membres dans le monde et 45 000 à Hong-Kong, où elle est sans doute la Triade la plus importante. Elle est centrée sur un ethnie — les Xuzhou ­et est implantée en Australie, à Macao, en Thaïlande, au Vietnam, au Canada, en République Dominicaine et aux USA (Atlantic City, Boston, Los Angeles, Miami, New York, Philadelphie, Portland et San Francisco).
  • Alliance des Chemins du Paradis
  • 14K, qui résulte de l’unification des Triades du Sud-est de la Chine, réalisée en 1947 par le chef du Service de Renseignements militaire nationaliste, le général Kot Siu Wong. Elle s’installe à Canton, au siège de la Triade Hung Mun, 14 route Po Wah. Le 14 devient ainsi la désignation de la nouvelle Triade. Dès 1949 elle s’établit à Hong-Kong où elle est l’une des plus importantes Triades. Elle est implantée en Australie, au Canada, en Chine Populaii-e, aux Etats-Unis (Boston, Chicago, Houston, Los Angeles, New York), en Grande-Bretagne, à Macao, aux Pays-Bas, à Taiwan, aux Philippines, au Japon. Elle se compose d’environ 30 clans, parmi lesquels : 14K Bai Lo, 14K Hau, 14K Kin, 14K Lai, 14K Mui, 14K Ngai, 14K 0i, 14K Sat, 14K Shing, 14K Shun, 14K Tak, 14K Tung, 14K Yee Shing, 14K Yung.
  • Fédération Wo, créée en 1908 à Hong-Kong elle y est essentiellement présente à Kowloon et dans les New Territories. Ses effectifs se monteraient à 28 000 membres. Elle est implantée au Canada, en Chine Populaire, aux Etats-Unis (Boston, Los Angeles, Portland, San Francisco) et à Taiwan. Elle comprend les clans Wo Hop To, Wo Laik Wo, Wo On Lok (Shui Fong), Wo Shen, Wo Shen Wo, Wo Shing Wo, Wo Sing Tong, Wo Yung Yee, Wo Shing Yee, Wo Lee Kwan, Wo Kao Chi, Wo Kwan Lok, Wo Lee Wo, Wo Yau Wo, Wo Yee Tong, Wo Yung Yee.
  • Bambou Uni (Chuk Luen Bong), créée en 1956 à Taiwan. Elle est composée de 13 clans, chacun spécialisé dans une forme de criminalité. Elle compterait quelque 10 000-20 000 membres. Elle est active dans les secteurs de la construction, du recouvrement de dettes, de l’usure, des services de gardiennage et des « salons de massage ». Elle est implantée au Canada, au Japon, aux Etats-Unis (Atlantic City, Chicago, Denver, Honolulu, Los Angeles, Miami, New York, Phoenix, San Francisco).
  • Bande des 4 Mers (Shi Hai Bang), implantée à Taiwan, qui compterait environ 2 000-5 000 membres. Elle est active dans les secteurs de la construction, du recouvrement de dettes, des services de gardiennage, des « salons de massage » et de la contrefaçon de logiciels et matériels informatiques. Elle tire son nom des quatre pays où opère la Triade (Chine, Taiwan, Corée et Japon). Elle est également active en Californie (USA) où elle a essentiellement des activités de gang de rue.
  • Tian Dao Man, implantée à Taiwan. Elle compte quelques centaines de membres et est spécialisée dans les secteurs du recouvrement de dettes, du gardiennage et des « salons de massage ».
  • Sung Lian, implantée à Taiwan. Elle compte quelques centaines de membres et est spécialisée dans le recouvrement de dettes et les « salons de massage ».
  • Chiu Chao, qui se compose de 4 clans : Fuk Yee Hing, King Yee, Sun Yee On, Yee Kwan.

Les gangs chinois, apparus en Chine Populaire et florissant avec la nouvelle dynamique de l’économie chinoise, ne sont pas des triades à proprement parler, mais leur mode de fonctionnement et leurs domaines d’activités sont similaires. Leur ancrage culturel et historique est cependant plus faible. Les principaux gangs chinois sont :

  • Axe Gang
  • Black Eagles
  • Chung Ching Yee (Joe Boys)
  • Flying Dragon
  • Fu Ching
  • Ghost Shadow
  • Grand Cercle (Dai Huen Jai ou Da Quan Bang), spécialisé dans de trafic de l’immigration illégale, il a des ramifications au Canada et aux Etats-Unis et se compose de 4 groupes.
  • Green Dragon
  • Jackson Street Boys
  • Liang Shan
  • Seven Starz
  • Sun Yee On (Xin Yi An en Mandarin)
  • Tien Tao Meng
  • Tung On
  • Wah Ching
  • White Eagles

Bibliographie :
Booth Martin, The Triads : The Chinese Criminal Fraternity, London, 1990. Cretin Thierry, Mafias du Monde, Paris, 1998