Ulster Freedom Fighter (UFF)

Ulster Freedom Fighters (UFF)(Royaume Uni) (Combattants de la Liberté de l’Ulster) Groupe paramilitaire loyaliste nord-irlandais issu, en 1971, de l’ ► Ulster Defence Association (UDA).

Charles Harding-Smith, membre de la direction de l’UDA, maintient des liens avec l’ ► Ulster Volunteer Force (UVF) et crée des commandos qui agissent dans l’ombre de l’UDA sous l’appellation d’Ulster Freedom Fighters (UFF).

L’UFF opère par petits groupes de trois hommes, dont la méthode d’action classique consiste à enlever des catholiques et les éliminer dans des endroits isolés. Au début des années 70, l’UFF mène une campagne d’attentats à la bombe en République d’Irlande, à Dublin et Monaghan, qui fait plus de 30 morts.

Les opérations de racket et de gangstérisme dans les zones contrôlées par l’UDA et l’UFF conduisent à des rivalités meurtrières au sein du mouvement au début des années 70. En 1975, cependant, l’UDA, craignant d’être mise hors la loi par les autorités britanniques, expulse l’UFF, dont les procédés ne correspondent plus aux objectifs de l’organisation-mère. Dès 1977, l’UFF réduit ses activités à la suite de l’incarcération de son chef John White, pour l’assassinat de Paddy Wilson, un politicien nationaliste et concentre ses activités sur le racket dès 1978.